25/05/2017

La panthère noire.

 

Sous sa robe chaude de velours
Pigmentée et immaculée de mélanine
Elle cache, assurée de sa domination, une féminité
Puissante et féline

La noire chasseresse
Majestueusement, ondule de plaisir
Au jeu de mes fines caresses
Elle attise le désir

Son regard de braise
Me dévore de sa touche
Impossible de sortir de ses griffes
Approchant dangereusement sa fine bouche

Elle fustige mes lèvres sans tabou
Je suis prisonnier volontaire tel un aimant
Comme dans mes rêves les plus fous
Je m’incline vaincu dans son élan.

 

                 Poème " Pas de moi et pas trouvé de signature "

 

                         Mais sous le charme de ce magnifique poème très sensuel !

 

P1200146.JPG

 

P1200142.JPG

 

Peinture acrylique sur bois.  - 78 cm.       

 

P1200140.JPG

 

-------------------------------------------------------------------------------

 

A l'ombre des pivoines, se cachent un renard et un chat.

Tout aussi rusé l'un que l'autre, que peuvent - ils bien chercher dans mon jardin ?

 

 

 

P1200157.JPG

 

Coffret en loupe de thuya du Maroc - 23 cm / 13 cm.

 

P1200159.JPG

                      

                            Douglas apprécie l'odeur très caractéristique du bois de thuya !

 

P1200160.JPG

 

 

 

Commentaires

T'as des jolies bébêtes partout chez toi... et l'avantage c'est que t'as pas à les nourrir !
Bisous et bon ouikend

Écrit par : Lucky Ozz | 26/05/2017

Répondre à ce commentaire

N'est-ce pas ! et comme je ne pourrai jamais en avoir une comme "animal de compagnie", je les peins !
En plus, elles respectent mes fleurs et n'abîment rien !

Écrit par : Laurence | 26/05/2017

Des merveilles !
Beau poème !
Bises Laurence

Écrit par : Kimcat | 26/05/2017

Répondre à ce commentaire

Magnifique cette grande Bagheera et ses deux adorable petits! 78 cms, cela doit en imposer dans un jardin, surtout mis en scène de la sorte!! Bonne idée le poème, même s'il est de père (ou mère) inconnu(e)..

Quant au coffret chat-renard: délicieux, et je revois un peu mon regretté petit Merlin à côté de Messire Goupil... Quoique Merlin, totalement blanc, avait, lui, les yeux vairons: jaune-orange pour le gauche et bleu pour le droit... Parti trop tôt, à 8 ans, de la PIF, voici déjà 6 ans...

Excellent WE sous cette chaleur qui s'annonce tropicale... heureusement cela ne durera pas trop longtemps, j'ai horreur de cela :-)

Merci Laurence, de nous partager vos derniers bébés! Amitiés,
Joëlle

Écrit par : Joëlle Ley | 27/05/2017

Répondre à ce commentaire

Oh, partir à 8 ans c'est bien jeune ! Saleté de maladie !
Je m'intéresserai prochainement à vos quatre pattes :-)

Écrit par : Laurence | 27/05/2017

Bonjour Laurence,

Ta panthère et ses petits sont magnifiques. Ils sont présentés devant ce bosquet de pivoines roses et c'est de toute beauté. J'imagine que la demeure où ils irons sera vaste car cela demande de la place. Moi, c'est le manque de place qui me manque et parfois je regrette.
Félicitations pour ton coffret, un renard et un chat ensemble ce n'est pas commun ....
Douce journée. Bises de Haute Provence

Écrit par : Petits Bonheurs | 28/05/2017

Répondre à ce commentaire

Mes pivoines sont totalement en fleur maintenant, elles sont si belles et leur parfum est envoûtant ! J'adore les pivoines et ça pousse bien en général.
Ma panthère noire est partie dans un petit appartement bruxellois.

Écrit par : Laurence | 29/05/2017

Laurence bonjour,

Qu'est ce qu'elle est jolie cette maman en compagnie de ses bébés. Un gros chat tout noir. J'adore ces félins. En plus au milieu des pivoines, de si jolies fleurs.
Votre coffret à bijoux est magnifique comme tout ceux que vous réalisez.
Bravo Laurence

Écrit par : La zab | 28/05/2017

Répondre à ce commentaire

J'avais d'abord imaginé peindre ce gros chat noir en compagnie d'un petit chat noir domestique, une petite Bagheera en allure de défi l'une envers l'autre..... et puis, non ......les bébés se sont imposés !

Écrit par : Laurence | 29/05/2017

Ah ces mignons petits renards qu'on rencontre régulièrement, du reste, dans nos rues à la tombée de la nuit, ou même au beau milieu! C'est que nous empiétons sur leur territoire, de plus en plus... :-( Et devons même armer nos sacs-poubelles contre leurs dents voraces: d'où achat de poubelles rigides à la commune (WSP)!

Un soir de février, vers 23h, un jeune rouquin fonça sous ma voiture (entre les deux trains de pneus: je ne l'avais donc pas vu, forcément!) alors que je roulais à quelques encâblures de chez moi... Un léger choc... Je fis demi-tour, me demandant ce que j'avais bien pu heurter, n'ayant rien vu venir... Ooooh, un renard!! Heureusement le pauvre n'était qu'étourdi, pas de sang alentour... Je le pris délicatement pour le mettre sur le trottoir partiellement herbu, à l'abri de la circulation, heureusement peu importante à cette heure... Réalisant qu'il était entre les mains d'une Deux-Pattes, le pauvre eut la frousse de se vie et se débattit: bon signe...! Bien vite il se remit sur ses pattes, d'abord en boitillant comme un... renard ivre, puis plus franchement; et il commença à trottiner devant l'entrée de garage d'un des immeubles, de long en large... Je lui parlai doucement... puis rassurée, le laissai, espérant qu'il rejoindrait vite les siens... Que d'émotions! Et quel joli souvenir...

Écrit par : Joëlle Ley | 29/05/2017

Répondre à ce commentaire

Quelle rencontre inattendue et quelle jolie histoire Joëlle !
C'est qu'ils se sentent bien à Bruxelles les goupils. Ils se baladent tranquillement dans nos rues, sans trop se cacher.... la nuit, on les entend pousser des cris étranges et surprenants. J'en ai même surpris un en plein jour guetter les oies du quartier ! C'est dire si rien ne leur fait peur...
....la nuit, ils se déplacent discrètement sur nos trottoirs parmi les ombres dessinées par les lampes des ruelles étroites et des larges avenues.

Écrit par : Laurence | 29/05/2017

Les commentaires sont fermés.