11/11/2013

Quelle prestance ce chat botté !

Il fascine petits et grands ce chat botté.

Il fait partie de ces personnages dont on se souvient et qui ont pimenté notre enfance.

Un des plus célèbres contes écrit par Charles Perrault à la fin du XVII siècle. Un conte que l'on peut lire avec plaisir parmi d'autres comme Peau d'âne, Cendrillon, Riquet à la houppe, le petit chaperon rouge.

 

Voici ma dernière version du personnage, travaillé à l'acrylique sur bois découpé à la scie à chantourner.

 

P1110399.JPG

 

Hauteur 61 cm.

 

P1110396.JPG

 

 

 

A venir bientôt ANNABEL, l'égérie de COCO CHANEL.

 

 

 

 

Écrit par Laurence dans Les costumés | Commentaires (5) |  Facebook | |

Commentaires

il est magnifique en effet ce joli chat botté, quelle prestance, quelle élégance; bravo j'aime. bises. celine

Écrit par : celine | 12/11/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Laurence,
Quel élégance Mr Le Chat Botté.
Il est superbe.
Et les chats qui sont avec, sont ils peints sur un des murs de votre maison ? Ils sont magnifiques.
Bravo pour nous représenter la gente féline aussi bien.
Bonne journée
Papouilles à Douglas et Ugolin

Écrit par : La Zab | 12/11/2013

Répondre à ce commentaire

Pour répondre à votre question, il y a neuf chats qui jouent sur les murs de ma cage d'escaliers. Je les ai peint directement sur les murs en effet trompe l'œil. Le noir et blanc mesure 60 cm. Je les admire tellement que je les vois GRANDS ;-)))

Écrit par : Laurence | 12/11/2013

Tu es restée avec l'âme d'une petite fille et dans ce monde si difficile tu as bien raison. Toujours de belles réalisations et tant d'idées. BRAVO
Bonne journée. Bisous

Écrit par : elisa-bonheurs | 12/11/2013

Répondre à ce commentaire

votre chat botte est d une elegance incroyable et quelle prestance!
J admire egalement les chats que vous avez peint sur les murs de votre cage d escalier en trompe l oeil
Quelle merveilleuse realisation comme toujours !
Je ne me lasse pas de regarder vos oeuvres.
Calins a Douglas et Ugolin

Écrit par : GIRAUDET | 15/11/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.